Histoire de la ville

Petite-Île, un nom, une histoire …

 

Les grands événements qui ont marqué l'histoire de Petite-Île

 

Petite-Île est une commune récente. De fait? son histoire compte peu de grands événements. En revanche on peut citer :

  • La découverte d'une croix de bois plantée au sommet du Piton Calvaire sous une petite grotte qui fut par la suite  aménagée et transformée en tombeau de Joseph d'Armathie dans lequel on déposa un Christ allongé. Un véritable chemin de croix en 14 stations a ensuite été édifié au sommet du Piton en rappel de la difficulté d'accès au piton qui se faisait par un petit sentier de chèvres accroché au flanc de la colline. Pour célébrer l'institution de ce chemin de croix une date fut retenue sur le calendrier romain : celle du 14 septembre.
  • Le 11 juin 1857, Petite-Ile est érigé en paroisse
  • Le 12 février 1889, un arrêté gouvernemental signé par le directeur de l'intérieur Monsieur Lougnon, qui assurait l'intérim du gouverneur Edouard Manès autorise M. Léon Orré grand propriétaire dans le sud, à édifier un four à chaux à Grande Anse.
  • Le 29 mars 1935, Petite-Ile devient commune à part entière.
  • Le 08 Mai, Paul Arnaud est élu premier Maire de Petite-Ile

Paul Arnaud

  • 1945, élection de Karl Lavergne

Karl Lavergne

  • 1959, élection d'Armand Nativel

Armand Nativel

  • 1973, acquisition du site de Grande Anse, l'une des plus belles plages de la Réunion
  • 1983, élection de Christophe Payet

Christophe Payet

  • 1998 adhésion de la commune de Petite-Ile à la communauté intercommunale des villes solidaires (CIVIS)

CIVIS

  • 2008, Guito Ramoune est élu Maire et conseiller général de Petite-Ile

Guito Ramoune

  • Depuis 2014, Serge Hoareau est le Maire et conseiller Départemental de Petite-Ile

Serge Hoareau

Petite-Ile est aujourd’hui une Commune de plus de 10 000 habitants qui s’est développée tout en conservant son caractère rural.

En effet, rapidement et en raison de la richesse de sa terre, la région de Petite-Ile devient le grenier du Sud de l’Ile. On y constatait également un gibier abondant. Pour les anciens, c’était le pays des vivres (en malgache, le Mahavel).

Le quartier devint également célèbre à la fin des années 1870 lorsqu’un visiteur découvrit dans une grotte basaltique une petite croix. L’endroit s’auréola rapidement d’une atmosphère de sacré et les habitants transformèrent la grotte en réplique du tombeau de Saint-Joseph d’Arimathie. Aujourd’hui encore ce calvaire est le centre d’un grand pèlerinage annuel.

Dépendance de Saint-Pierre, Petite-Ile fut érigée en Commune en 1935. Son premier Maire fut Paul Arnaud. Elle dut immédiatement affronter de grandes difficultés. Elle reçut en effet en héritage une lourde dette contractée par Saint-Pierre en vue du creusement de son port.
 

Armoiries de Petite-Île

Armoiries de la Commune    

Commune rurale par excellence, Petite-Ile doit son nom à l’îlot qui se détache de la côte à quelques 50 mètres des falaises du Sud. Ces deux aspects se retrouvent très fortement dans les armoiries.

La prédominance de la culture de la canne est illustrée au premier plan du signe héraldique qui représente la commune. La carotte et la fleur d’oignon montrent également la part importante des cultures maraîchères, rappelant que Petite-Ile a longtemps été considérée comme le grenier de l’Ile de par la richesse de ses terres et la qualité de son climat.

En haut, le rocher dans la mer symbolise l’îlot, la Petite-Ile qui a donné son nom à cette Commune du Sud de la Réunion.

 

Ebook des 75 ans de la commune

Cette édition spéciale a été réalisée en 2010, grâce aux investigations de Monsieur Enis Rockel, historien de renom à la Réunion.

 Un bel ouvrage commémoratif des 75 ans de la création de la commune qui emmène les petite-Ilois sur les traces de leurs aînés...

Bonne lecture!