Accueil

La commune de Petite-Île

Petite-Île est aujourd’hui une Commune de plus de 11 000 habitants qui s’est développé tout en conservant son caractère rural.

Petite-Île à La Réunion

Petite-
Île se situe au sud de l’île de la Réunion. La commune est entourée des villes de Saint-Joseph à l’est, Saint-Pierre à l’ouest et Le Tampon au Nord.



Petite-
Île, au sein de la coopération intercommunale avec la CIVIS



La C.I.V.I.S, Communauté Intercommunale des Villes Solidaires est une collectivité territoriale de type "Communauté d’Agglomération", véritable outil de développement de la micro région Sud de la Réunion.
Depuis 1998, Petite-Île, ainsi que les villes de Saint-Pierre, Saint Louis, L’Etang-Salé, Cilaos, et les Avirons ont adhéré à cette structure intercommunale. Grâce à un transfert de compétence, la CIVIS permet à Petite-Île, de mieux répondre aux attentes de la population. Elle exerce pour le compte de l’ensemble des villes membres les compétences suivantes :
    -des compétences obligatoires : en matière de développement économique, d’aménagement de l’espace communautaire, de collecte et de traitement des déchets, d’équilibre social, d’habitat et de politique de la ville.
    -des compétences optionnelles, en matière de voiries et parcs de stationnement, de protection et de mise en valeur de l’environnement et du cadre de vie et en matière d’équipements culturels et sportifs.
    -d’autres compétences en matière de transports scolaires et périscolaires ou de port et d’aéroport par exemple.


Petite-Île, un nom, une histoire

En effet, rapidement et en raison de la richesse de sa terre, la région de Petite-Île devient le grenier du Sud de l’Ile. On y constatait également un gibier abondant. Pour les anciens, c’était le pays des vivres (en malgache, le Mahavel).

Le quartier devint également célèbre à la fin des années 1870 lorsqu’un visiteur découvrit dans une grotte basaltique une petite croix. L’endroit s’auréola rapidement d’une atmosphère de sacré et les habitants transformèrent la grotte en réplique du tombeau de Saint-Joseph d’Arimathie. Aujourd’hui encore ce calvaire est le centre d’un grand pèlerinage annuel.

Dépendance de Saint-Pierre, Petite-Île fut érigée en Commune en 1935. Son premier Maire fut Paul Arnaud. Elle dut immédiatement affronter de grandes difficultés. Elle reçut en effet en héritage une lourde dette contractée par Saint-Pierre en vue du creusement de son port.


Armoiries de la Commune


Commune rurale par excellence, Petite-Île doit son nom à l’îlot qui se détache de la côte à quelques 50 mètres des falaises du Sud. Ces deux aspects se retrouvent très fortement dans les armoiries.

La prédominance de la culture de la canne est illustrée au premier plan du signe héraldique qui représente la commune. La carotte et la fleur d’oignon montrent également la part importante des cultures maraîchères, rappelant que Petite-Ile a longtemps été considérée comme le grenier de l’Ile de par la richesse de ses terres et la qualité de son climat.

En haut, le rocher dans la mer symbolise l’îlot, la Petite-Ile qui a donné son nom à cette Commune du Sud de la Réunion.

 

Logo de Petite-Île

 

La ville de Petite-Île est constituée de nombreux pitons : le Piton Calvaire, le Piton Charrié, le Piton de Grande-Anse... Le logo est une représentation visuelle de l'enchainement de ces Pitons qui à eux tous forment une île : Petite-Île.

Chaque couleur a une signification propre au territoire : BLEU pour la mer et la plage, le VERT pour la ruralité et le MARRON-ORANGE qui représente la culture de la terre, le terroir et les traditions. Ce visuel symbolise harmonieusement, la plage de Grande-Anse,  le littoral, la zone de développement économique et d'habitations, et les hauts pour l'agriculture.

  

Les quartiers de Petite-Île

Petite-Île se décompose en 7 quartiers : Manapany Les Hauts, Piton des Goyaves, Ravine du Pont, Anse Les Hauts, Centre-ville, Anse Les Bas, Manapany Les Bas.

 

 



30/05/2016 13:30